TIC à Kaya : un projet dans les rangs des festivités de l’indépendance

| 14.12.2016 à 00h00
Réagir
Photo d'archives, utilisée à titre d'illustration
© DR / Autre Presse
Photo d'archives, utilisée à titre d'illustration
L’initiateur du projet TIC à Tougan est venu présenter, le jeudi 08 décembre 2016, son programme d’activités aux Editions Sidwaya.


TIC à Kaya est un volet du projet TIC à Tougan qui existe depuis sept ans. Selon son initiateur, Wangnin Zerbo, ce projet vise la vulgarisation de l’information et de la technologie en milieu rural. Le 8 décembre 2016, il est venu présenter aux Editions Sidwaya, les activités qui entrent en ligne de compte des TIC à Kaya. Ce sont, entre autres, des formations, des foires, des découvertes sur tout ce qui est technologie et informatique, une communication, une conférence publique sur TIC et internet. «Quand on dit fête nationale, nous sommes sensibles, parce que vu que la fête nationale est en train de se faire de manière tournante et va juste vers ces collectivités territoriales, c’est de notre devoir d’accompagner justement ces festivités», a souligné M. Zerbo. Pour lui, à chaque fois qu’il y a une fête nationale, il organise, en partenariat avec les autorités locales, cette activité qu’il précise être à but non lucratif parce que leur mission première est de présenter aux burkinabè les opportunités qu’offrent l’informatique et la technologie. L’initiateur de TIC à Kaya et son équipe composée de dix membres dont cinq à Ouagadougou et cinq à Kaya prévoient faire une installation gratuite de logiciel et d’application pour ceux-là qui viendront participer à leurs activités. «Toute la journée du 11 décembre de 08h à 18h, nous avons notre mini foire technologique, nous avons des entreprises, nous avons des associations qui vont venir proposer ce qu’elles offrent et toute la population pourra avoir accès à elles», a laissé entendre le président dudit projet. Le projet TIC à Kaya devrait, selon son initiateur, avoir comme résultat la découverte de la technologie par la population autochtone et l’initiation à l’informatique.

Julienne ZI
(Stagiaire)

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité