CAN 2017. Burkina - Paulo Duarte : « Tous les matches sont décisifs »

| 10.01.2017 à 00h01
Réagir
CAN 2017. Burkina - Paulo Duarte : « Tous les matches sont décisifs »
© DR / Autre Presse
CAN 2017. Burkina - Paulo Duarte : « Tous les matches sont décisifs »
À 47 ans, Paulo Duarte va vivre sa troisième CAN. Pour cette édition, l'entraîneur portugais nourrit de grandes ambitions pour le Burkina Faso.

Le Point Afrique : Paulo, quel bilan dressez-vous de ce stage au Maroc (27 décembre - 8 janvier) ?

Paulo Duarte : Nous avons effectué un bon stage de préparation, que l'on a bien terminé. Les résultats ne sont pas si importants pour moi. On sort d'une phase plutôt négative où on a eu de nombreux blessés ces dernières semaines, surtout en attaque. Du coup, nos matches amicaux contre l'équipe locale marocaine (défaite 0-1, le mercredi 4 janvier) et contre le Mali (victoire 2-1, samedi 7 janvier) avaient pour principal motif de tester la forme physique des joueurs et donner du temps de jeu à ceux qui en avaient besoin. C'est un stage durant lequel on a beaucoup travaillé physiquement. Contre le Mali, on a eu une très bonne attitude. L'état d'esprit du groupe est plus important que la victoire, selon moi.

Nous sommes à J-6 de votre premier match de phase finale de la CAN 2017, ce sera contre le Cameroun, à Libreville, samedi prochain (20 heures). Selon vous, votre équipe est-elle prête ?

Physiquement, l'équipe ne sera jamais à 100 % dès le premier match. Mais au fil des jours, les joueurs sont de mieux en mieux. On va voir parce qu'on a aussi des problèmes défensifs, on cherche des solutions. On verra l'état physique des joueurs samedi (le 14 janvier). Ce sera un match difficile contre un très bon adversaire, mais la partie sera aussi compliquée pour le Cameroun, car nous sommes une belle équipe.

Ce match est déjà décisif, car votre groupe est relevé (voir ici les enjeux du Groupe A, avec le Gabon, la Guinée-Bissau, le Cameroun et le Burkina Faso)...

Tous les matches sont décisifs, aussi bien le premier, le deuxième que le dernier. C'est un marathon de trois matches et il faudra tous les gagner.

Quel est l'objectif du Burkina Faso pour cette CAN 2017 ?

L'objectif, c'est de faire toujours mieux. Sans blessure, je peux vous assurer qu'on fera une grande CAN. Avec les blessures, je ne sais pas où l'on peut aller. Un joueur-cadre comme Steeve Yago ne pourra pas jouer les deux premiers matches. C'est embêtant, car ce joueur est une force de la nature pour notre défense. Mais avant de gagner la CAN, il faut penser à se qualifier pour les phases finales. Si on se qualifie, je suis sûr qu'on ira au bout.

La suite sur autre presse

Commentaires

À lire aussi

En Continu

Publicité

La Newsletter

S'abonner gratuitement !
captcha 
Publicité
Publicité