Lutte contre l’insécurité : Sept pays africains et les USA mutualisent leurs efforts

| 19.04.2017 à 00h02
Réagir
Du 25 au 29 janvier 2016 s'est déroulée la conférence de planification initiale de l'exercice western Accord. Organisé par le commandement des Etats-Unis pour l'Afrique (USAFRICOM) en partenariat avec les armées de la CEDEAO et l'Armée de Terre américaine pour l’Afrique (USARAF), Western Accord a pour objectif d’accroître l'interopérabilité des armées africaines et leur permettre de conjuguer leurs capacités pour opérer ensemble. Photo d'archives, utilisée à titre d'illustration
© EMGA
Du 25 au 29 janvier 2016 s'est déroulée la conférence de planification initiale de l'exercice western Accord. Organisé par le commandement des Etats-Unis pour l'Afrique (USAFRICOM) en partenariat avec les armées de la CEDEAO et l'Armée de Terre américaine pour l’Afrique (USARAF), Western Accord a pour objectif d’accroître l'interopérabilité des armées africaines et leur permettre de conjuguer leurs capacités pour opérer ensemble. Photo d'archives, utilisée à titre d'illustration
Les armées de l’air du Burkina Faso et des Etats-Unis d’Amérique organisent, du 17 au 21 avril 2017 à Ouagadougou, la Xe édition de l’exercice « African partnership flight (APF) ». Une opération militaire qui vise à lutter efficacement contre l’insécurité.

Les armées de l’air des pays africains veulent apporter leur touche à la lutte contre l’insécurité sur le continent. Avec le soutien des Etats-Unis d’Amérique, les armées de sept pays sont en conclave, du 17 au 21 avril 2017, dans la capitale burkinabè dans le cadre de l’exercice « African partnership flight (APF)». Cette opération, Xe du genre, regroupe soixante participants venus du Mali, du Niger, de la Côte d’Ivoire, du Maroc, de la Mauritanie, du Tchad et du Burkina Faso. Selon le Chef de la Division des affaires internationales des forces aériennes en Afrique des USA, le Colonel Ricardo Trimillos, l’objectif d’une telle opération est de renforcer les capacités de l’aviation des pays concernés et d’accroître l’inter-opérabilité dans cette partie du continent africain. « Elle nous permettra aussi d’échanger les bonnes pratiques entre pays, renforçant ainsi les liens de coopération entre nos forces », a précisé le Chef d’état-major de l’armée de l’air du Burkina Faso, Kounsaoma Palenfo. Pour lui, la situation actuelle marquée par de nombreux défis sécuritaires commande aux Forces armées d’être en permanence dans de bonnes conditions opérationnelles pour sécuriser les pays et rassurer les populations. « Cette année, l’accent sera mis sur la préparation logistique d’une mission humanitaire, toute chose qui permettra aux forces armées de l’air de mieux s’outiller pour faire face à toute situation », a indiqué le colonel Palenfo. Il a, à cet effet, invité les participants à donner le meilleur d’eux-mêmes en vue de tirer le maximum de profit de leur séjour à Ouagadougou. Le Chef d’Etat-major de l’armée de l’air du Burkina Faso a, en outre, réitéré sa gratitude à l’armée de l’air américaine qui s’est fortement engagée pour la réussite de cette Xe édition.

Abdoulaye BALBONE

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité