Putsch du 16 septembre 2015 : le Capitaine DAO libéré

| 20.12.2016 à 00h00
Réagir
Le Régiment de sécurité présidentielle tient à rassurer toute la population qu’il n’est pas en marge de la transition voulue par le peuple burkinabè. Il est engagé pour une issue heureuse du processus et du calendrier de la transition qui permettrait de mettre en place un pouvoir légitime issu des élections démocratiques. Photo : Capitaine Abdoulaye Dao, porte parole, chef de corps, de l'ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP)
© Présidence
Le Régiment de sécurité présidentielle tient à rassurer toute la population qu’il n’est pas en marge de la transition voulue par le peuple burkinabè. Il est engagé pour une issue heureuse du processus et du calendrier de la transition qui permettrait de mettre en place un pouvoir légitime issu des élections démocratiques. Photo : Capitaine Abdoulaye Dao, porte parole, chef de corps, de l'ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP)
Le capitaine Abdoulaye Dao, porte parole, chef de corps, de la défunte RSP a bénéficié d’une liberté provisoire, ce vendredi 16 décembre 2016 dans la soirée.

Le capitaine et une centaine d’autres militaires de l’ex-garde prétorienne se sont rendus au camp Guillaume Ouédraogo, le 29 septembre 2015, accédant ainsi à l’appel du chef d’État Major général de l’armée qui invitait les putschistes à rejoindre cette caserne contre la garantie de leur sécurité et celle de leurs familles.

Ainsi, il avait été détenu à la MACA pour les besoins de l’enquête sur le putsch.

ZM

Commentaires

+ à lire