Début du jugement le 20 décembre du dossier de déstabilisation impliquant l’ex-RSP

| 14.12.2016 à 00h00
Réagir
Alioun Zanré - Commissaire du gouvernement près le Tribunal militaire de Ouagadougou
© DR / Autre Presse
Alioun Zanré - Commissaire du gouvernement près le Tribunal militaire de Ouagadougou
Ouagadougou - Le jugement du dossier de déstabilisation impliquant l’ex Régiment de sécurité présidentielle(RSP) s’ouvrira le 20 décembre prochain, a appris APA auprès des autorités judiciaires.


Une quarantaine de personnes sont impliqués dans cette affaire qui ouvrira la voie au jugement d’autres dossiers très attendus par la population.

Ce sont surtout ceux concernant le putsch de septembre 2015 impliquant les Généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé (avec 90 inculpés) et les morts de l’insurrection d’octobre 2014.

Devant l’impatience des populations, le tribunal militaire de Ouagadougou par la voix du Commandant Alioune Zanré, a tenu a rassuré sur l’évolution desdits dossiers.

Dans l’affaire Thomas Sankara, la justice militaire a indiqué que les résultats des tests d’ADN effectués par un laboratoire espagnol sont toujours attendus.

Dans ce dossier, l’ancien président Blaise Compaoré et quatorze personnes sont inculpées pour attentat, assassinat, recel de cadavre, complicité de ces infractions ou de faux en écriture publique ou authentique dans ce dossier.

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité