Le 8 mars est un combat de tous les jours

| 27.03.2017 à 13h12
Réagir
Le 8 mars est un combat de tous les jours
© DR / Autre Presse
Le 8 mars est un combat de tous les jours
Les représentantes des 63 villages de la commune de Kongoussi, membres des clubs de femmes de l’Association Féminine du Développement (AFD) Songmanegre ont fêté la journée internationale de la femme en décalé ce samedi 25 mars 2017. L’AFD Songmanegre est une association qui – depuis une quinzaine d’années – s’engage pour le bien-être physique, psychique et économique des femmes, qui lutte pour leurs droits et en particulier contre les violences faites aux femmes et aux filles, en premier lieu l’excision.

IMG Claire Gyebre AFD SongmanegreClaire Gyébré - Maîtresse de cérémonie et Présidente-fondatrice de l’AFD Songmanegre

Cette fête est un bon exemple – de nos jours, on appellerait ça plutôt une best practice – d’une excellente et fructueuse collaboration entre la société civile locale, les démembrements provinciaux de l’Etat et le lointain – les ONGs de femmes «Chances de Vivre International» et «Cercle des Femmes Allemandes», qui finançaient la cérémonie festive, étaient représentées pour l’occasion par l’auteur de ces lignes.

Messages radio de l’AFD

A part cette petite introduction et les sous-titres des photos, tous les textes de cet article sont des messages que l’AFD a fait passer tous les jours pendant tout le mois de mars 2017, en honneur des femmes, à la radio Voix des Lacs – chaque message une fois en français et deux fois en mooré.

Vive l’AFD Songmanegre ! Vive les femmes de tous les villages et de la ville du département de Kongoussi !

Télécharger le document complet

Günther Lanier, Ouagadougou 26 mars 2017

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité