Coalition de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) : « les dossiers sur les crimes de sang sciemment mis en berne par le pouvoir ...»

| 09.12.2016 à 00h01
Réagir
Coalition de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) : « les dossiers sur les crimes de sang sciemment mis en berne par le pouvoir ...»
© DR / Autre Presse
Coalition de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) : « les dossiers sur les crimes de sang sciemment mis en berne par le pouvoir ...»
A quelques jours de la commémoration du 18ème anniversaire du décès du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons, la coalition de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) de la ville de Ouagadougou, invite les populations à renforcer les cadres de lutte populaire, pour réclamer la lumière sur les dossiers de crimes de sang. C’était au cours d’une conférence de presse animée ce jeudi 8 décembre à Ouagadougou.


La CCVC déclare que le jugement des dossiers Norbert Zongo et ses compagnons, Dabo Boukary, des victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014,du coup d’état du 16 septembre 2015 et bien autres sont sciemment mis en berne par le pouvoir du Mouvement du Peuple pour le Progrès MPP. A en croire cette coalition ces dossiers ne verront le jour que par la volonté du peuple.le représentant des différentes CCVC Dominique Yameogo soutient que le pouvoir du président Compaore et celui du Président Kabore ont le même bilan c’est sûrement à cause de tout cela qu ils ne sont pas prêts pour l’avancement de ces dossiers. Il reste par ailleurs convaincu que c’est seul le peuple à travers la pression pourra contribuer à l’aboutissement de ces dossiers.

Une manière d’occuper toute la journée du 13 décembre

La CCVC de Ouagadougou appelle les populations à s’organiser au sein des CCVC contre la vie chère et pour de meilleures conditions de vie, exiger vérité et justice pour Norbert Zongo et ses trois compagnons, Flavien Nebie, Thomas Sankara et bien d’autres, réclamer l’audit des communes sur la gestion du foncier et la sanction des maires délicats et surtout à participer massivement aux activités commémoratives entrant dans le cadre de ce 13 décembre 2016. Dominique Yameogo indique que la commémoration s’articulera autour d’un rassemblement au cimetière de goughin à 7h, par un dépôt de gerbes de fleurs , un hommage à Norbert Zongo et ses compagnons, aux martyrs de l’insurrection populaire et autres victimes et à 9h à la place de la nation.

A la question de savoir pourquoi ne pas se joindre aux journalistes pour une synergie d’action en faveur de cette commémoration, la CCVC rassure qu’il n’y a pas de divergences car c’est pour la même cause. « C’est peut-être pour nous une manière d’occuper toute la journée du 13 décembre 2016. A l’avenir nous verrons comment nous réorganiser pour une synergie d’action .Notre souhait est que ces deux activités connaissent un succès » explique Dominique Yameogo.

Emilienne Kabore

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité