Discours sur la situation de la nation 2017: Les actions majeures du gouvernement menées à Bobo-Dioulasso

| 20.04.2017 à 00h03
Réagir
Discours sur la situation de la nation 2017: Les actions majeures du gouvernement menées à Bobo-Dioulasso
© DR / Autre Presse
Discours sur la situation de la nation 2017: Les actions majeures du gouvernement menées à Bobo-Dioulasso
Le renforcement du capital humain est au cœur des priorités du gouvernement. C’est une promesse de campagne du Président du Faso et l’un des trois axes du Plan national de développement économique et social (PNDES). A ce titre, la recherche permanente d’un meilleur état de santé pour l’ensemble des populations.

En 2016, l’achèvement et la réception du bâtiment du centre d’hémodialyse du CHU Sanou Souro constituait entre autres, actions menées en vue d’améliorer l’accès aux services de santé. En matière d’équipements sanitaire, plus de 5 milliards de FCFA ont été investis pour la réalisation de deux unités de production d’oxygène aux CHU Yalgado Ouédraogo et Souro Sanou. La formation professionnelle est l’un des canaux privilégiés pour assurer l’insertion socio-professionnelle des jeunes et réduire ainsi le chômage. Et le renforcement des téablissements de métiers, le centre de formation professionnelle industrielle de Bobo-Dioulasso a connu l’installation d’équipements complémentaires. En vue de la maîtrise de la croissance des villes, l’action du gouvernement a permis l’élaboration des schémas directeurs d’aménagement et d’urbanisme des villes de Koupéla et de Pouytenga ainsi que les plans d’occupation des sols de Bobo-Dioulasso, Banfora, Koudougou et Ouagigouya. Dans le cadre du programme « 40 000 logements décents à l’horizon 2020 », l’année 2016 a connu le démarrage du processus de construction de 1 000 logements à Bobo-Dioulasso.

Dans les communes urbaines de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Ouahigouya et Manga le gouvernement a recruté 2 000 jeunes, 2ème cohorte. Dans le domaine de la solidarité nationale et de la famille, les actions majeures du gouvernement se sont focalisées sur la construction d’une auberge de solidarité pour les personnes en difficulté de logement à Bobo-Dioulasso. En matière de santé animale, le gouvernement s’est attelé à la sécurisation du site de l’insectarium à Bobo-Dioulasso, de même qu’au renforcement de la prévention et de la riposte contre les maladies animales prioritaires. Pour l’année 2017, les grandes orientations du gouvernement en matière de ressources animales et halieutiques sont entre autres, le démarrage des études pour la mise en place de l’abattoir frigorifique de Bobo-Dioulasso. Au titre des perspectives, le gouvernement a indiqué que l’exécution des travaux de la deuxième phase de la nouvelle zone industrielle de Bobo-Dioulasso est envisagée à court terme.

Dans le but d’améliorer la connectivité internet du pays, les travaux du projet du G Cloud (réseau de serveurs d’applications pour l’administration) ont démarré à Ouagadougou depuis novembre 2016 et le nœud Cloud de Ouaga sera opérationnel d’ici mai 2017. Par ailleurs, dans le cadre du même projet, il est prévu la pose d’environ 1000 km de fibres optiques en vue de l’amélioration de la connectivité nationale. Le lancement des travaux pour d’autres chefs-lieux de régions hormis Ouagadougou est prévu le 22 avril prochain à Bobo-Dioulasso.

Jules TIENDREBEOGO

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité