Top 5 des destinations phares pendant la pâque en Côte d'Ivoire

| 02.04.2017 à 00h00
Réagir
Top 5 des destinations phares pendant la pâque en Côte d'Ivoire
© DR / Autre Presse
Top 5 des destinations phares pendant la pâque en Côte d'Ivoire
La célébration de la fête de pâques est une tradition très respectée en Côte d’Ivoire. Que ce soit les chrétiens ou les autres, tout le monde veut célébrer la pâque qui commémore la résurrection du Christ. En Côte d’Ivoire, certaines régions sont particulièrement touchées par cette fête. Notamment les régions du centre ivoirien qui abritent en majorité le peuple akan, principalement l’ethnie Baoulé. Au-delà de la dimension religieuse de cette fête, elle représente une occasion de rencontres, de retrouvailles et d’échanges. Ce peuple s’est particulièrement approprié cette célébration, d’où la dénomination «Paquinou», qui signifie « Pendant la pâque» en langue Baoulé.

Découvrons les 5 destinations les plus sollicitées en Côte d’Ivoire durant cette période festive avec Jumia Travel, acteur du tourisme en Afrique. Elles ont toutes une caractéristique en commun, ce sont des villes du centre ivoirien, origine des Baoulé.

Yamoussoukro

Située dans la région des Lacs à 240 kilomètre d’Abidjan, Yamoussoukro est la capitale administrative de la Côte d’Ivoire. C’est une ville qui abrite de nombreux sites touristiques dont le lac aux caïmans, la cathédrale notre Dame de la Paix, le plus grand édifice religieux du monde dont les dimensions dépassent celles de Saint-Pierre de Rome, et bien d’autres sites que vous pourrez découvrir. Première ville ivoirienne à être inscrite au patrimoine de l’Unesco, Yamoussoukro a été bâtie par le premier président ivoirien ,Félix Houphouët Boigny, avec une volonté d’en faire une ville futuriste dont l’architecture ne laisse aucun visiteur indifférent.

Bouaké

En plein cœur du centre de la Côte d’Ivoire, Bouaké est l’une des villes ivoiriennes les plus sollicitées pendant la pâques. C’est d’ailleurs la deuxième ville ivoirienne la plus peuplée après Abidjan, la capitale économique. On la surnomme également la ville des « motos-taxi » à cause du nombre important de motos qu’elle abrite. De nombreux sites touristiques sont à découvrir à Bouaké. C’est l’une des premières villes ivoiriennes à être érigée en commune après l’indépendance du pays. Les Baoulés comptent pour 25% de sa population.

Toumodi

Tout comme Bouaké et Yamoussoukro, Toumodi est également très sollicitée à cette occasion. Les compagnies de transport desservant cette ville font transiter des milliers de personnes en provenance des capitales ou d’autres villes de l’intérieur. Sa population est composée principalement du peuple Baoulé. La ville possède également plusieurs attraits touristiques et présente un relief relativement accidenté et des chaînes de montagne à découvrir.

Daoukro

L’hôtel de la Paix est l’une des attractions touristiques de la ville native du deuxième président ivoirien. Les Baoulés sont les occupants traditionnels de Daoukro. Riche de son patrimoine culturel, Daoukro est la ville dans laquelle les autorités comptent particulièrement développer le tourisme de mémoire.

Béoumi

Située dans la vallée du Bandama au centre de la Côte d’Ivoire, Béoumi fait partie des villes conservatrices de l’histoire du peuple Godè. Elle abrite des sites archéologiques avec une nature en faveur de son écotourisme. Elle accueille également chaque année pendant la période de la pâques, un nombre important de visiteurs pour la commémoration du Christ. C’est en effet une grande occasion de retour aux sources et de retrouvailles familiales.

Dominique Eliane Yao
Public Relation Jumia Travel / Côte d'Ivoire

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité