Ministère en charge de l’économie : Le rapport d’activités de 2016 passé en revue

| 30.12.2016 à 00h02
Réagir
Pauline Zouré - Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie, des finances et du développement chargée de l’aménagement du territoire
© DR / Autre Presse
Pauline Zouré - Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie, des finances et du développement chargée de l’aménagement du territoire
La Direction générale de l’Economie et de la Planification (DGEP), a organisé une journée porte ouverte, le mercredi 28 décembre 2016, à Ouagadougou pour analyser son rapport d’activités 2016 et les perspectives de l‘année 2017.


Afin de faire de la Direction générale de l’Economie et de la Planification (DGEP), une structure déconcentrée mais unie dans la conduite des missions confiées par le Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), une journée porte ouverte a été organisée à cet effet, le mercredi 28 décembre 2016, à Ouagadougou. Placée sous le thème : «Renforcement des capacités des services d’appui de la DGEP pour leur meilleur fonctionnement», cette journée a été une occasion pour analyser le rapport d’activités sur les résultats de 2016 et les perspectives pour l’année 2017.

Selon la représentante du ministre en charge de l’économie, Pauline Zouré, cette initiative intervient après la réunion trimestrielle du conseil de direction tenue, le 14 décembre 2016 et s’est d’ailleurs penchée sur les documents à valider. Elle a rappelé que lors de la restructuration de la direction générale par arrêté ministériel portant attribution, organisation et fonctionnement de la DGEP du 23 novembre 2015, des missions lui ont été confiées. Et d’ajouter que la prise en compte de ces missions a nécessité des réformes des cadres de concertation pour une meilleure coordination des activités transversales conduites aux niveaux central et déconcentré.

Cependant, la représentante du ministre en charge de l’économie a mentionné que les situations économiques conjoncturelles auxquelles les politiques doivent répondre sont de diverses natures. Elle a souhaité que la DGEP demeure sur sa trajectoire et serve de référence au MINEFID. «Elle est le lieu de mobilisation de tous les efforts pour permettre la réalisation intégrale des activités qui seront confiées à la DGEP en 2017», a-t-elle confiée.

Pour le directeur général de la DGEP, Soabou Diallo, la journée porte ouverte entend présenter les attributions de la DGEP qui formule et traduit les politiques et les stratégies de développement en projets et programmes de développement. Pour ce faire, elle est chargée de promouvoir et de conduire la démarche prospective et la planification stratégique, de réaliser les études et les prévisions macroéconomiques à court, moyen et long termes et de suivre la conjoncture économique nationale, régionale et internationale. «Cette journée porte ouverte vise à faire connaître les missions de la direction générale et surtout ses différentes productions», a-t-il lancé.

A entendre le directeur général, la DGEP a mené un certain nombre d’actions qui ont permis d’atteindre des résultats visant la promotion d’une gestion économique moderne et performante. En termes d’acquis, il a cité entre autres, la prévision macroéconomique, la prospective et la planification sectorielle du suivi des investissements publics, la population et le développement ainsi que l’évaluation des politiques et le suivi des engagements internationaux.

Quant aux résultats attendus pour 2017, le premier responsable de la DGEP, a précisé que sa structure entend consolider son rôle en matière de pilotage de l’économie dans la mise en œuvre du nouveau référentiel qu’est le Plan national de développement économique et social (PNDES). Il a également indiqué que cette optique va viser l’élaboration des cadrages macroéconomique, le suivi de la conjoncture et le renforcement des outils de prévision et de planification.

Armelle COMPAORE
(Collaboratrice)

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité