La licence d’exploitation minière attendue avant avril 2017 pour l’australien West African Resources

| 13.12.2016 à 18h35
Réagir
Photo d'archives, utilisée à titre d'illustration
© DR / Autre Presse
Photo d'archives, utilisée à titre d'illustration
Ouagadougou - La compagnie minière australienne, West African Resources, qui vient d’’obtenir sa licence environnementale pour son projet aurifère Tanlouka, (au centre du Burkina Faso), espère obtenir La licence d’exploitation minière attendue avant avril 2017, a appris APA auprès de ses responsables.


L’autorisation environnementale représente l’avant-dernière étape avant que la société ne soit autorisée à commencer le développement de sa mine Tanlouka.
Le potentiel du projet aurifère de Tanlouka a été revu à la hausse, suite à des estimations sur les différents gisements.

Ces nouvelles estimations ont permis à la société d’actualiser les ressources globales du projet Tanlouka, qui s’élèveraient maintenant à 695 000 onces d’or de ressources inférées.

Ces nouvelles données en hausse, devraient avoir un impact significatif sur la viabilité économique du projet aurifère.

Dans le futur, et en phase avec la volonté de diversification minière du Gouvernement, West African Resources serait intéressé par l’exploration d’autres minerais.

West African Resources Ltd détient à 100% le permis Tanlouka, inclus dans le grand projet Boulsa portant sur 25 permis contigus couvrant au total 6 370 km², au Burkina Faso.

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité