Burkina : Trois nouveaux permis miniers pour plus 200 milliards f cfa et 2000 emplois

| 24.12.2016 à 00h04
Réagir
Burkina : Trois nouveaux permis miniers pour plus 200 milliards f cfa et 2000 emplois
© DR / Autre Presse
Burkina : Trois nouveaux permis miniers pour plus 200 milliards f cfa et 2000 emplois
Ouagadougou - Le Gouvernement burkinabé a accordé trois permis d’exploitation industrielle de grandes mines à trois sociétés, qui devront rapporter plus de 200 milliards de F CFA au budget de l’Etat, a appris APA auprès du ministère des Mines.


«Les procédures prescrites ayant été respectées, l’exploitation de ces trois mines contribuera à la création et au maintien d’au moins 2000 emplois directs et indirects et va contribuer à générer des recettes diverses de près de 200 milliards au profit du budget de l’Etat», explique le ministère dans un document de presse.

Le premier permis concerne la mine d’or de Bongou (Est), exploitée par la compagnie canadienne SEMAFO. Le gisement prévu pour durer sept ans avec une production totale de 36,8 tonnes d’or, couvre une superficie de 29,06 km2.

Quant au second permis, il a été accordé au groupe turc Netiana Mining pour la mine de Guiaro (Centre-Sud). Les réserves y sont estimées à 2,3 tonnes d’or et couvrent une superficie de 2 km² pour une durée d’exploitation de trois ans et demi.

Le troisième permis a été attribué à Bouere Dohoun Gold pour sa mine de Houndé (Ouest). Les réserves minières sont estimées à 7,8 tonnes d’or et couvrent une superficie de 5, 37 km² pour une durée d’exploitation de cinq ans.

Le secteur minier burkinabé surfe sur une vague d’optimisme depuis 2003 et le pays se classe quatrième pays aurifère du continent derrière l’Afrique du Sud, le Mali et le Ghana.

La contribution du secteur au budget de l’Etat s’est élevée à 138,7 milliards de FCFA en 2015 pour 35,81 tonnes d’or produites.

TT/te/APA

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité