Appui Budgétaire : La République Française décaisse plus de 4 milliards pour le Burkina

| 30.12.2016 à 00h01
Réagir
Appui Budgétaire : La République Française décaisse plus de 4 milliards pour le Burkina
© DR / Autre Presse
Appui Budgétaire : La République Française décaisse plus de 4 milliards pour le Burkina
Mme Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI, ministre de l’économie, des finances et du développement et Son Excellence M. Xavier Lapeyre de CABANES, Ambassadeur de France au Burkina ont procédé le vendredi 23 Décembre 2016 à Ouagadougou à la signature d’un nouveau programme d’appui budgétaire. D’un montant global de plus de 4 milliards de F CFA, ces ressources contribueront à couvrir le besoin de financement prévisionnel issu de la loi de finances 2016.



L’Assemblée nationale avait adopté le lundi 25 juillet 2016, la loi portant loi de finances rectificative de la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, gestion 2016. Ce Budget s’élevait à 1 617 526 018 000 F CFA avec des dépenses évaluées à environ 1 919 936 205 000 F CFA. Il se dégageait ainsi un besoin de financement d’environ 302 410 187 000 F CFA, qui est en passe d’être réduit. En effet, la France, à travers cet accord, s’engage à accorder un don de plus 4 milliards de F CFA au Burkina pour couvrir le besoin de financement prévisionnel issu de la loi de finances 2016, telle que votée par l’Assemblé Nationale.

Mme Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI a saisi l’occasion de cette signature de convention, pour renouveler la gratitude du Gouvernement Burkinabè à l’endroit de tous les partenaires techniques et financiers et en particuliers à la France, qui par cet appui, « contribue à la sécurisation de l’exécution des mesures de reformes et des activités inscrites dans le Budget de l’Etat. » Elle a par ailleurs rassuré qu’une utilisation rationnelle sera faite de ces ressources dans un souci d’efficacité et d’obtention de résultat concret à court terme. S.E. M. Xavier Lapeyre de CABANES, Ambassadeur de France au Burkina a, quand lui, réaffirmé la disponibilité de son pays à toujours accompagner le Burkina. Il a en outre justifié cet appui par l’excellence de la coopération entre le Burkina et la France.

En rappel le dernier programme d’aide budgétaire que la France a accordé au Burkina date de 2012, avec un décaissement triennal. La dernière tranche additionnelle de ce programme a été décaissée en début 2015, en raison de la situation socio-politique qu’a connue le Burkina. Cette fois-ci, en raison du dynamisme et de l’engagement de Mme le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, le décaissement se fera en une seule tranche et permettra la mise en œuvre de certaines reformes (Actions prioritaires du gouvernement dont la relance de l’activité économique et la prise en charge de la question sécuritaire au niveau national), telle que inscrite dans le Budget de l’Etat, gestion 2016.

DCPM / MINEFID

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité