11-Décembre à Gaoua : Le ministre Bangré, déjà à pied d’œuvre

| 28.12.2016 à 00h00
Réagir
Tahirou Bangré - Ministre des sports et des loisirs
© DR / Autre Presse
Tahirou Bangré - Ministre des sports et des loisirs
Dès le lendemain des festivités du 56e anniversaire à Kaya, dans la région du Centre-Nord, le docteur Taïrou Bangré a repris son bâton de pèlerin. Destination : la région du Sud-Ouest qui accueille la prochaine célébration de la fête de l’Indépendance. Avec une délégation de son département, il est allé, le lundi 19 décembre dernier, constater de visu, la situation des infrastructures de sport et de loisir de la région. Et celle-ci est bien préoccupante, car les stades de Gaoua et de Diébougou sont inachevés et la capitale de la région ne dispose d’aucun plateau omnisports pour les autres disciplines.


Chaleureusement accueillis par le gouverneur, Tagsséba Nitièma, le président du Conseil régional, Marcel Dah, ainsi que le maire, Fiacre Kambou, le ministre des sports et des loisirs et sa délégation ont visité, au pas de charge, les principales infrastructures.

Situé à l’entrée de la ville, le stade régional de la cité du Bafudji qui doit abriter certaines activités sportives et culturelles de la fête de l’Indépendance, est le premier à être visité. Concernant le stade régional, seule la tribune vétuste et non achevée, matérialise l’ampleur des travaux restant à exécuter. Le cap est ensuite, mis sur le terrain omnisports de l’école Centre où l’aire du terrain de football est scarifiée par les ruissellements des eaux de pluie. A côté de ce terrain, on trouve des traces de bitume, restes de l’ancien plateau omnisports où les basketteurs, les handballeurs et les volleyeurs s’épanouissaient jadis. Puis, ce fut au tour du terrain de football «des commerçants» du secteur n°3. C’est un terrain vallonné, non clôturé et transformé en voierie par les piétons et véhicules, que les visiteurs ont pu voir.

Enfin, c’est Diébougou qui reçoit le ministre, accueilli par Aminata Tarnagda, haut-commissaire de la province de la Bougouriba. Si la deuxième ville de la région dispose de quelques infrastructures, celles-ci sont dans un état quasi impraticable.

Au bilan, c’est une région démunie, en termes d’infrastructures de sport et de loisir. C’est pourquoi, le ministre Bangré veut vite se mettre à la tâche, car les défis sont immenses dans la région devant abriter les prochaines festivités du 11-Décembre. « Après cette visite, le constat est que du boulot nous attend. Plusieurs infrastructures sont à réaliser et d’autres à achever. On repart avec de la matière pour attaquer les grandes réalisations que les populations attendent et nous allons discuter avec les autorités de la région, pour faire des choix car, les infrastructures sportives sont très coûteuses», a-t-il dit.

Quant au gouverneur Nitièma, «la venue du ministre est une aubaine et le déclenchement d’un grand mouvement dans le cadre du 11-Décembre 2017».

Le docteur Taïrou Bangré a également rendu visite à ses collaborateurs de la direction régionale et s’est entretenu avec eux. Ils lui ont donné une série de difficultés rencontrées dans le cadre de leur mission. Il a promis de se pencher, avec les cadres de son cabinet, dans les meilleurs délais, sur ces différentes préoccupations .

DCPM/MSL

Publicité Publicité

Commentaires

Publicité Publicité