Travailler plus de 55 heures par semaine augmente le risque d’AVC

| 21.08.2015 à 00h00
Réagir
Travailler plus de 55 heures par semaine augmente le risque d’AVC
© DR / Autre Presse
Travailler plus de 55 heures par semaine augmente le risque d’AVC
Attention aux journées de travail à rallonge ! Une étude du Lancet montre que le risque de maladies cardiovasculaires augmente quand la semaine de boulot dépasse les 55 heures. Plus de 8 % des Français sont concernés.


Dans une analyse scientifique publiée hier, 19 août, la revue The Lancet apporte des arguments - involontairement sans doute – aux partisans des 35 heures. Elle montre, en effet, qu’une durée hebdomadaire de travail supérieure à 55 heuresaugmente de 33 % le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et de 13 % celui de souffrir d’une maladie coronarienne, par rapport à une durée de travail standard de 35 à 40 heures.

Pour en arriver à ce constat, les chercheurs ont passé en revue 25 études scientifiques réalisées en Europe, aux Etats Unis et en Australie. Ils en ont extrait des données portant sur plus de 600 000 hommes et femmes, suivis pendant sept à huit ans, et qui ne souffraient d’aucune maladie cardiovasculaire au début de l’étude.

Les résultats montrent, par ailleurs, que le risque d’AVC augmente progressivement. Il s’accroît ainsi de 10 % chez les personnes qui travaillent 41 à 48 heures par semaine, et de 27 % chez celles qui travaillent 49 à 54 heures hebdomadaires.

Selon l’OCDE (Organisation pour la coopération économique et le développement), 8,7 % des Français travaillent plus de 50 heures par semaine, contre 5,6 % en Allemagne et 43 % en Turquie.

Commentaires

À lire aussi

En Continu

Publicité

La Newsletter

S'abonner gratuitement !
captcha 
Publicité
Publicité