Le RCK remporte la 30e coupe du Faso devant l’AS SONABEL (2-0)

| 06.08.2016 à 00h03
Réagir
Le Président du Faso S.E.M Roch Marc Christian KABORE, accompagné de son épouse, a présidé la finale de la 30e édition de la coupe du Faso dans l’après-midi du 05 août 2016 à Ouagadougou, jour anniversaire de l’indépendance du Burkina. Cette finale s’est soldée par la victoire du Rail club du Kadiogo (RCK), qui a battu l’Association sportive de la SONABEL (AS SONABEL) par le score de 2 buts à 0. Photo d'archives utilisée à titre d'illustration
© Présidence
Le Président du Faso S.E.M Roch Marc Christian KABORE, accompagné de son épouse, a présidé la finale de la 30e édition de la coupe du Faso dans l’après-midi du 05 août 2016 à Ouagadougou, jour anniversaire de l’indépendance du Burkina. Cette finale s’est soldée par la victoire du Rail club du Kadiogo (RCK), qui a battu l’Association sportive de la SONABEL (AS SONABEL) par le score de 2 buts à 0. Photo d'archives utilisée à titre d'illustration
Ouagadougou – Le Rail club du Kadiogo (RCK) a remporté vendredi soir au stade du 4 août de Ouagadougou la 30e édition de la coupe du Faso, son 2e titre de la saison après le championnat national, en battant l’équipe de la nationale d’électricité au Burkina Faso, l’AS SONABEL par 2 buts à 0, a-t-on constaté sur place.


Le RCK grand favori de cette rencontre n’a pas mis du temps à imposer son rythme aux Electriciens avec son trio d’attaque Jérôme Ouiya-Yacouba Mando et Blaise Yaméogo des grands jours. Pris dans la panique, le gardien de but de l’AS SONABEL Amadou Séré relâche une molle frappe de Abem Auguste. Jérôme Ouiya, en retard de surface, expédie le ballon au fond des filets pour l’ouverture du score (23e).

Malgré quelques assauts répétés dans le camp des Faucons du Kadiogo, l’équipe de la nationale d’électricité n’est pas parvenue à rétablir la parité au score. La pause interviendra sur cette note à l’avantage du RCK.

A la reprise l’équipe de Kamou Malo, malgré son avantage au marquoir, maintient le pressing et remporte les duels. C’est ainsi que sa nouvelle recrue Yacouba Mando, comme en demi-finale (face à l’ASFA-Y) scelle le sort des Electriciens d’une frappe imparable (66e).

La messe est dite mais l’AS SONABEL peut s’en féliciter d’arriver à ce niveau de compétition. «Je suis arrivé très tard dans cette équipe et sincèrement il n’est pas permis à n’importe qui de jouer une finale. On se félicite d’avoir accompli les tâches. Cette équipe, je l’ai sauvée. Nous-même on se tire notre chapeau», a dit l’entraineur de l’AS SONABEL Seydou Zerbo dit Kroll qui est en fin de contrat.

Pour le buteur du RCK Yacouba Mando, « ce match, il fallait le jouer à fonds car c’est comme ça qu’on joue une finale et Dieu merci j’ai marqué. Je suis content de venir au RCK car j’ai été bien accueilli par tout le monde. On va donc se remettre au travail pour affronter la ligue des champions».

Le RCK empochera la somme de 10 millions, le trophée et des médailles en or, laissant l’AS SONABEL avec 7,5 millions et des médailles en argent. C’est l’ASFB qui a été classée 3e, suivie de l’ASFA-Y.

C’est le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré qui a présidé la cérémonie. Il a souhaité bonne fête à tous les Burkinabè à la faveur du 57eanniversaire de l’indépendance du Burkina Faso. «Ça été un honneur pour moi de présider cette coupe du Faso. J’ai assisté à un beau match. Le meilleur a gagné. Je voudrais saluer l’esprit sportif et le fair-play qui a dominé tout au long du match et encourager nos équipes à continuer à travailler dans ce sens», a dit le président Roch Kaboré.

Depuis 2002, un président du Faso ne s’était plus rendu au stade pour présider la finale d’une coupe du Faso.

AS/

Commentaires

À lire aussi

En Continu

Publicité

La Newsletter

S'abonner gratuitement !
captcha 
Publicité
Publicité