Un mémorial en hommage à Thomas Sankara lancé officiellement à Ouagadougou

| 04.10.2016 à 00h00
Réagir
Un mémorial en hommage à Thomas Sankara lancé officiellement à Ouagadougou
© DR / Autre Presse
Un mémorial en hommage à Thomas Sankara lancé officiellement à Ouagadougou
Le lancement officiel du mémorial en hommage à l’ancien président du Burkina Faso (1983-1987) le capitaine Thomas Sankara, a eu lieu, dimanche soir à Ouagadougou, en présence de plusieurs personnalités, dont l’ancien président ghanéen, John Jerry Rawlings, parrain de l’évènement.


La cérémonie qui s’est déroulée à la Place de la Révolution (encore appelée Place de la nation), a mobilisé des centaines de personnes dont certaines sont venues de pays étrangers comme la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Tchad.

Dans son adresse, le parrain de l’évènement a insisté sur l’importance de la cérémonie, soulignant l’idéal de Thomas Sankara allait se pérenniser de façon définitive à travers cet acte. Il a en outre invité les jeunes à être de véritables héritiers de Thomas Sankara.

Plusieurs autres personnes comme Boukary Kaboré dit Le Lion, ancien compagnon de Thomas Sankara, Luc Damiba, représentant le Comité national d’organisation, et Fadel Barro du mouvement activiste sénégalais «Yen n’a marre» ont également pris la parole, de même que le ministre burkinabè en charge de la Culture et du Tourisme, Tahirou Barry.

Ils ont tous magnifié les actes de Thomas Sankara.

Dans leur motion de remerciements, lue par Luc Damiba, les participants ont félicité le gouvernement burkinabè pour «son engagement et son soutien manifeste pour l’édification du mémorial Thomas Sankara comme un acte mémoriel et patrimonial majeur».

Ils ont également félicité le gouvernement pour son accord à mettre à disposition le site du Conseil de l’entente en vue d’abriter le mémorial.

Les participants ont encouragé le gouvernement à aller jusqu’au bout de son engagement pour l’attribution définitive pleine et entière du site du Conseil de l’entente au mémorial Thomas Sankara.

Un appel à contribution a été aussi lancé afin de récolter des fonds destinés à construire le mémorial dont le coût est estimé à 5 milliards de francs CFA, soit environ 8 millions d’euros.

Le lancement du mémorial a été précédé d’une marche pour la vérité et la justice pour Thomas Sankara à laquelle ont pris part plusieurs personnes, notamment des jeunes du Burkina Faso et de pays étrangers.

Bien avant cette marche, organisée dimanche matin, s’est tenu le symposium à la Maison du peuple de Ouagadougou.
Les communications ont porté sur deux principaux thèmes : «Qu’est-ce que l’idéal de Sankara ?» et «Sankara et les outils de la domination économique».

Un concert, tenu à la suite du lancement officiel du mémorial, a mis fin à l’évènement.

ALK/cat/APA

Commentaires

À lire aussi

En Continu

Publicité

La Newsletter

S'abonner gratuitement !
captcha 
Publicité
Publicité