« Le Balai Citoyen exige la diligence, la vérité et la lumière totale dans la conduite du dossier judiciaire »

| 15.10.2016 à 15h59
Réagir
« Le Balai Citoyen exige la diligence, la vérité et la lumière totale dans la conduite du dossier judiciaire »
© DR / Autre Presse
« Le Balai Citoyen exige la diligence, la vérité et la lumière totale dans la conduite du dossier judiciaire »
Le 15 octobre 1987, une coalition de forces du mal interne et externe a sauvagement attenté à la vie du Président Thomas Sankara et de ses 12 compagnons d’infortune. Ces odieux assassinats ont brutalement mis fin à la belle expérience Révolutionnaire Démocratique et populaire dissipant ainsi les espoirs du peuple burkinabè qui s’était lancé dans un élan de développement véritable, endogène et de réelle émancipation vis-à-vis des puissances impérialistes.


Le capitaine Thomas Sankara était porteur d’un projet de société qui avait le mérite de transformer fondamentalement la société Burkinabè tout en réhabilitant les valeurs de patriotisme, d’intégrité, de morale, de justice sociale qui ont toujours fait la fierté de nos aïeux. L’homme et sa Révolution inspiraient les peuples progressistes du monde entier et singulièrement la jeunesse africaine.

Mais des traitres de la nation et de l’Histoire qui s’étaient frauduleusement glissé dans ce processus, ont ourdi le complot sanglant contre celui-là même qui était l’une des boussoles les plus connues et authentiques de la dignité des peuples opprimés et du panafricanisme. Il a été liquidé parce qu’il avait «osé inventer l’avenir».

Cela fait déjà 29 ans que le leader de la Révolution a été lâchement assassiné. Mais le président Sankara et ses idéaux n’ont jamais été aussi présents dans les esprits que maintenant.

En effet, comme une revanche sur le temps, la mémoire du président Thomas Sankara triomphe sur ses bourreaux d’années en années. L’image de Thomas Sankara et son modèle de développement sont à jamais incrustés dans la conscience des burkinabè, des africains et des citoyens du monde. Pendant que les traitres et ses assassins sont en train d’être enfouis dans les poubelles de l’histoire depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 qui a mis fin au régime de Blaise Compaoré, les initiatives de réhabilitation de la mémoire de Thomas Sankara se multiplient à travers le monde.

Le Balai Citoyen salue du reste le projet de l’érection d’un Mémorial en son nom dont le lancement a eu lieu le 2 octobre 2016 à Ouagadougou. Il encourage les initiateurs du projet à persévérer et les invite à ratisser large pour rassembler et mobiliser davantage chaque digne défenseur de la mémoire du leader de la Révolution burkinabè partout où il se trouve.

Le Balai citoyen, fidèle à son engagement à lutter contre l’impunité sous toutes ses formes, reste attentif à l’évolution du dossier au plan judiciaire. Les informations communiquées récemment par le collectif des avocats nationaux laissent entrevoir certes une avancée dans le traitement du dossier mais le bout du tunnel semble être encore une ligne d’horizon. Ceci au regard des mandats d’arrêt internationaux lancés contre Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando qui jusque-là sont restés sans suite.

Le Balai Citoyen saisi l’occasion de la commémoration du 29e anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara pour interpeller les acteurs impliqués dans le volet judiciaire de l’affaire de faire diligence pour dire toute la vérité sur l’identité des commanditaires et exécutants internes comme externes et rendre une véritable justice à Thomas Sankara et à ses compagnons.

Honneur au vaillant peuple du Burkina Faso !

En avant pour la perpétuation des idéaux de Sankara !

A bas l’impérialisme et ses valets locaux !

Dignité, liberté et pain au peuple !

Vérité et Justice pour Thomas Sankara et ses compagnons !
La lutte continue !

La patrie ou la mort, nous vaincrons !!!

La Coordination nationale du Balai Citoyen

Commentaires

À lire aussi

En Continu

Publicité

La Newsletter

S'abonner gratuitement !
captcha 
Publicité
Publicité