Procès Safiatou Lopez : le dossier renvoyé au 5 décembre 2016

| 08.11.2016 à 00h00
Réagir
Procès Safiatou Lopez : le dossier renvoyé au 5 décembre 2016
© DR / Autre Presse
Procès Safiatou Lopez : le dossier renvoyé au 5 décembre 2016
Le procès de la présidente d’honneur du Cadre de concertation national des organisations de la société civile (CCNOSC), Safiatou Lopez, qui devrait se tenir pour la deuxième fois, le lundi 7 novembre 2016, au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, a été renvoyé au 5 décembre prochain.


Pour des motifs relatifs à des questions de santé et à la constitution du conseil, le procès de la présidente d’honneur du Cadre de concertation national des organisations de la société civile (CCNOSC), Safiatou Lopez, qui devrait avoir lieu le lundi 7 novembre 2016 devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, a finalement été renvoyé au 5 décembre prochain. « Ma cliente a malheureusement sa fille mineure qui est malade et hospitalisée depuis quelques jours. Elle assiste son enfant et c’est une excuse valable. Le tribunal a apprécié cette excuse puisqu’il y avait des pièces qui justifiaient cette situation. Le second motif du renvoi est qu’il y a un deuxième avocat qui s’est constitué à mes côtés. Il s’agit de Me Kéré du barreau de Nancy en France et de celui du Burkina Faso », a déclaré l’avocat de Safiatou Lopez, Me Ambroise Farama.

Mme Lopez a été astreinte en justice par le procureur du Faso et le Syndicat des magistrats pour des propos qu’elle aurait tenus à l’encontre de l’institution judiciaire, lors d’un sit-in organisé le 2 juin 2016 devant le TGI de Ouagadougou. Une protestation qui faisait suite à la liberté provisoire accordée au président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo. Le parquet s’était réservé le droit d’examiner les conséquences de ces propos. Elle avait été entendue par le service régional de la police judiciaire, le 28 juillet 2016, à Ouagadougou, suite à une plainte du procureur du Faso et du Syndicat des magistrats.

Karim BADOLO

Commentaires

À lire aussi

En Continu

Publicité

La Newsletter

S'abonner gratuitement !
captcha 
Publicité
Publicité