Situation nationale: la NAFA veut « intensifier la campagne de plaidoyer » pour la libération de Djibril Bassolé

| 02.08.2016 à 00h01
Réagir
Situation nationale: la NAFA veut « intensifier la campagne de plaidoyer » pour la libération de Djibril Bassolé
© DR / Autre Presse
Situation nationale: la NAFA veut « intensifier la campagne de plaidoyer » pour la libération de Djibril Bassolé
Ce communiqué est le compte rendu d’une réunion ordinaire tenue le à Ouagadougou le 30 juillet dernier par la Nouvelle alliance du Faso (NAFA).


«Le Bureau Exécutif National de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) a tenu le samedi 30 Juillet 2016 à partir de 10 heures, sa quatrième réunion ordinaire de l’année 2016 à Ouagadougou, à son siège aux 1200 logements, sous la présidence effective du camarade Rasmané Ouédraogo, président du Bureau Exécutif National (BEN), président du Parti.

Cette rencontre ordinaire avait à son ordre du jour les points ci-après :

  • La situation nationale ;
  • La vie du parti ;
  • Les Informations et;
  • Divers.

Abordant le premier d’ordre du jour les participants ont analysé la situation nationale au plan politique, économique, sociale et judiciaire.

Au plan Politique, la situation est marquée par des mutations en cours et des dynamiques de concertation. A cet effet, le BEN mandate le Président du parti à prendre part activement à ces dynamiques dans l’intérêt supérieur du peuple burkinabè et dans le sens de l’élargissement du champ d’action du parti.

Dans le domaine Economique, le constat qui se dégage est la persistance de la morosité et du ralentissement général des activités économiques, l’amateurisme et le tâtonnement interminable. Cette situation se traduit par l’adoption d’une seconde loi de finance en moins de trois (03) mois d’intervalle et le manque de vision dans l’élargissement de l’assiette fiscale, toute chose à même de contribuer à enfoncer d’avantage les populations déjà très durement frappées, dans un cycle de misère sans fin. Aussi, le BEN salut et encourage le paiement en cours de la dette intérieure et invite le gouvernement à prendre des mesures fortes pour la relance économique en créant les conditions nécessaires pour attirer les investisseurs.

Au plan Social, on note également la persistance des revendications socioprofessionnelles, de l’incivisme, de l’insécurité et les récentes inondations survenues dans plusieurs localités du pays avec de nombreux morts et d’importants dégâts matériels. Le BEN tout en présentant ses sincères condoléances et son soutien moral aux victimes, recommande fortement aux Autorités, la mise en place d’une véritable politique d’aménagement de l’espace. Il invite par ailleurs le Gouvernement à privilégier le respect et le dialogue francs ainsi que le respect des engagements pris avec les organisations syndicales, et à intensifier la lutte contre l’incivisme et l’insécurité.

Au plan Judiciaire, la situation est marquée par des attaques et menaces contre l’institution judiciaire de notre pays par des individus et certaines organisations. Ces comportements inacceptables et irresponsables sont de nature à créer des troubles à l’ordre public. Pire, ils menacent même les fondements de l’Etat de droit. Le BEN condamne ces attitudes dignes d’un Etat d’exception et appelle les protagonistes à la retenu et au respect de l’autorité de l’Etat. La NAFA réaffirme sa confiance à la justice de notre pays et invite les acteurs du système judiciaire à mettre tout en œuvre pour l’avènement d’une justice véritablement indépendante, impartiale, accessible et efficace.

Au titre des points 2, 3 et 4 de l’ordre du jour, les participants ont salué et encouragé la visite d’une délégation de la NAFA Côte d’Ivoire au siège du parti. Ils ont passé en revue les activités majeures du parti et donner des orientations quant aux perspectives pour les futurs échéances.

Avant de lever la séance aux environs de 13 heures, le Président du BEN a salué et encouragé les initiatives de plaidoyers en faveur de la libération du Général Djibrill BASSOLE. Le BEN a également lancé un appel aux militants et sympathisants de la NAFA et à tous les femmes et hommes épris de paix et de justice à intensifier la campagne de plaidoyer pour la libération du Général Djibril BASSOLE.»

Ouagadougou, le 30 Juillet 2016

Le Bureau Exécutif National

Commentaires

À lire aussi

En Continu

Publicité

La Newsletter

S'abonner gratuitement !
captcha 
Publicité
Publicité