COP22: Un nombre impressionnant de chefs d’Etat et de gouvernements présents au Sommet du Climat

| 14.11.2016 à 00h00
Réagir
COP22: Un nombre impressionnant de chefs d’Etat et de gouvernements présents au Sommet du Climat
© DR / Autre Presse
COP22: Un nombre impressionnant de chefs d’Etat et de gouvernements présents au Sommet du Climat
Le Sommet du Climat (COP22), qui débutera mardi à Marrakech, verra la présence d’un nombre impressionnant de chefs d’Etat et de gouvernements ainsi que des ministres de différents départements (Environnement, Energie, ...) des pays membres de l’ONU.


Ce Sommet débutera ses travaux dans la matinée du mardi 15 novembre avec l’accueil par le Roi Mohammed VI des chefs d’Etats et chefs des délégations sur le site de la COP22 à l’entrée de la salle Marrakech. Il sera accompagné du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon et de la Secrétaire exécutive de de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (UNFCCC) Patricia Espinosa.

A la suite des allocutions du Roi Mohammed VI, du SG des Nations unies et de Mme P. Espinosa, un déjeuner doit réunir l’ensemble des hôtes des Nations unies et du Maroc au palais royal.

L’après-midi, la tribune de la COP22 qui est aussi celle de la CMP 12 (Etats signataires du Protocole de Kyoto) et de la CMA 1 (Etats signataires de l’Accord de Paris), accueillera notamment les présidents d’Egypte et d’Irak, les émirs du Qatar et du Koweït, le Premier ministre tunisien et le vice-président iranien.

Le nombre de présidents africains et de chefs de gouvernements présents à Marrakech cette semaine constituera un moment historique pour la COP22.

Outre le président égyptien, Marrakech accueillera notamment les présidents du Sénégal et de Côte d’Ivoire, ceux du Gabon, du Congo, des Comores, de Guinée, de Guinée-Equatoriale, de Djibouti, du Nigéria, du Soudan, du Mali, du Tchad, du Togo, du Libéria, du Botswana, Zambie, Bénin, Burkina-Faso, Madagascar, Sierra Leone et Bénin, ainsi que le Roi du Lesotho. L’Ethiopie est représentée par son premier ministre.

Du continent américain, la présidente du Chili Michèle Bachelet fera le déplacement ainsi que les premiers ministres caribéens de la Jamaïque, des Bahamas, de Saint-Vincent et de Sainte-Lucie.

Aucune précision n’est pour l’instant donnée au sujet de la représentation de Washington alors que le secrétaire d’Etat John Kerry était annoncé, mais cela s’était avant la tenue de l’élection présidentielle qui a vu la victoire du républicain Donald Trump le 8 novembre dernier.

Du Pacifique, les présidents de Kiribati, de Nauru, de Tuvalu et de la Fédération des Etats de Micronésie seront présents ainsi que ceux de Fiji, Samoa et les Iles Marshall. Ces pays dits insulaires du Pacifique sont très actifs dans les réunions contre le réchauffement climatique : la montée des eaux les menace tout simplement de disparition.

Côté européen, le président François Hollande sera présent ainsi qu’Albert II de Monaco et le président du Monténégro ainsi que les chefs de gouvernements de Madrid et de Lisbonne. La Palestine sera représentée par son chef du gouvernement.

La Russie La Norvège, la Suède, le Danemark, la Finlande, l’Irlande, la Tchéquie le Canada, le Japon, les Emirats arabes unis, l’Arabie saoudite, Oman, l’Algérie, le Yémen, le Liban, la Turquie, la Gambie, la Tanzanie, Erythrée, Népal et Bangladesh, le Paraguay, le Brésil, Haïti, le Pérou, l’Indonésie, la Malaisie, le Kazakhstan et la Mongolie enverront également de hauts responsables.

Tous prendront la parole durant l’après-midi du mardi 15 et la journée du mercredi 16 novembre.

Jeudi 17 novembre une conférence de presse de la présidence marocaine de la COP22 doit présenter les premiers résultats et conclusions de la conférence.

Commentaires

À lire aussi

En Continu

Publicité

La Newsletter

S'abonner gratuitement !
captcha 
Publicité
Publicité