Menu diversifié à la Une des quotidiens burkinabè

06 Nov 2013, 09h00 Médias  
Lu 325 fois
Mots clés:
Réagir
Menu diversifié à la Une des quotidiens burkinabè
Menu diversifié à la Une des quotidiens burkinabè
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) Les journaux burkinabè, de ce mercredi présentent un menu varié, allant de la politique aux faits de société en passant par l'économie.

Ainsi, le quotidien privé L'Observateur Paalga, revient sur l'assassinat des deux journalistes (Claude Verlon et Ghislaine Dupont) de Radio France internationale (RFI) au Mali, en présentant à sa Une, le président malien Ibrahim Boubacar Keita en larmes, avec ce titre : « Assassinat de journalistes à Kidal : Le sang des martyrs, ferment de l'unité touarègue ».

A ce sujet, le Pays, autre quotidien privé, affiche : « Massacre de journalistes à Kidal : 5 mesures pour éviter ».

Selon ce journal, depuis la fatidique date du 2 novembre dernier, Kidal est une zone d'insécurité, une « terra incognita » où le rapt et la mort rodent en permanence.

Au nombre des cinq mesures à observer par les journalistes, Le Pays cite:

« Ne plus se rendre pour quelque raison que ce soit chez un dignitaire enturbanné, sans être flanqué d'un militaire de la MINUSMA ou de l'opération Serval ou encore de l'opération Hydre ».

Pour sa part, Le Quotidien titre : « Récurrentes sorties médiatiques des mouvements rebelles du Nord-Mali au Burkina Faso : une hospitalité suspecte ».

Le même journal revient sur la reconstruction des dégà¢ts des manifestations sociales de 2011 à Ouahigouya (Ndlr : capitale de la région du Nord au Burkina) informant que : « Le gouverneur est toujours en location ».

Il évoque aussi la première édition de la « Foire aux savoirs », ouverte la veille dans la capitale burkinabè, avec ce titre : « L'insécurité alimentaire au Sahel, au coeur des échanges ».

Sidwaya, le quotidien gouvernemental s'attaque au problème des couples fonctionnaires, titrant : « Quand des affectations font vaciller des foyers».
ALK/of/APA

  • Soyez le premier à réagir...

Ajouter vos commentaires

Réagir en tant qu'invité

0

Les + Lus

Publicité

+ dans culture

La Newsletter

S'abonner gratuitement !
captcha 
Publicité
revolution
c'est normal de les suspendre le gouvernema de zida a eu pitié d'eux sinon falait meme les...
Homme
Qui fait autrement une omelette? moi je casse toujours les œufs en la faisant
ibrah
On le veut au Burkina. Et comme il sait lui-même que Kosyam est désormais occupé par Kafan...

Les + partagés